Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2006 4 16 /02 /février /2006 12:43
Intervention de Michel Fischer, élu communiste, au Conseil Municipal du 16/12/2005 - février 2006 en réponse à l'article de la Majorité paru dans le Bar info de décembre dernier.

Aborder un fait de société dans la tribune politique ouverte d'un journal municipal pourquoi pas ? Utiliser la révolte des banlieues pour tenter de dénigrer ses opposants, est beaucoup plus contestable.

Oui, incendier des voitures, des magasins ou tout autre bien d'autrui est inacceptable et doit être réprimé et puni avec ou sans police de proximité.

Oui, il faut responsabiliser l'individu. Non, il ne faut pas le rejeter du monde du travail, en particulier, sous prétexte qu'il vit dans tel quartier ou qu'il porte tel patronyme.

Non, il n'est pas supportable que 40% de la population active soit ou chômage dons certaines banlieues. Oui, votre majorité, comme nous I'opposition représentons une société qui a été incapable, depuis des lustres, d'intégrer correctement l'ensemble de ses citoyens, et ce n'est pas par l'invective que nous avancerons, ni en affirmant benoîtement je cite : "qu'il y a probablement des mesures à prendre dans ce domaine", mais certainement, dans beaucoup d'autres aussi.

Oui, Neuilly-sur-Seine devrait avoir autant de logements sociaux que Bar le Duc. Non, nous ne devons pas concentrer les populations en difficulté toujours dans les mêmes quartiers. Lutter efficacement contre les fléaux de notre société que d'autres peuples, poussés par la misère idéalisent encore au point d'en arriver parfois à perdre la vie en tentant de parvenir sur notre sol, implique que nous cessions de démolir systématiquement ce que I'autre a entrepris pendant le mandat précédent.

Il ne suffit pas, non plus, d'applaudir haut et tort et de parler de société "black blanc beur" lors d'une victoire en coupe du monde et de traiter plus bas que terre celui qui est né différent, dés les flonflons éteints. Bien sûr l'auteur de cette tribune n'a pas abordé les faits sous l'angle de la discrimination ou du racisme, je I'imagine suffisamment averti, mais il a été beaucoup plus insidieux en tentant d'attiser la peur et pourquoi pas la haine ce que je réprouve avec la plus gronde énergie.

L'appétit démesuré du pouvoir ne justifie à mes yeux aucun excès.

Partager cet article

Repost 0

commentaires