Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 février 2008 5 22 /02 /février /2008 01:19
page-1.JPG
Agir plutôt que dire

En 2001 je m’étais engagée auprès des Barisiennes et des Barisiens à contribuer à la vie locale, bien que dans la minorité municipale. Ce mandat qui vous m’avez confié, je l’ai tenu, soucieuse du devenir de Bar-le-Duc et du bien être de tous.

L’expérience acquise au cours de ces dernières années, je veux la mettre au service de la communauté. Avec mon équipe riche par sa diversité et ses convictions, rassemblée autour d’un même projet, je souhaite engager Bar-le-Duc sur la voie du progrès.

Le programme que je livre à votre connaissance est empreint d’exigences. Je suis consciente de l’importance du poids de la fiscalité sur le revenu des Barisiens. Je suis consciente des inquiétudes de beaucoup de foyers confrontés à la précarité ; de leur grande déception face à la politique actuelle du gouvernement qui
pourtant, avait beaucoup promis. Mais j’ai conscience aussi que pour Bar-le-Duc, tout se jouera dans les 10 années qui viennent. Les choix seront déterminants.

C’est pourquoi notre programme n’est pas une accumulation de promesses destinées à satisfaire l’ensemble du corps électoral. Il répond à de vrais besoins et s’appuie sur un véritable gisement de ressources, trop souvent ignoré : les hommes et les femmes qui font vivre notre ville.

Bar-le-Duc peut être une ville plus attractive et devenir le moteur du développement de notre bassin de vie.
Pour cela nous devons nous serrer les coudes et avancer.... sans regarder derrière nous, tournés vers l’avenir.

Nous souhaitons partager avec vous ces ambitions, cette vision de l’avenir.

Nelly JAQUET et son équipe
Repost 0
22 février 2008 5 22 /02 /février /2008 01:17

Alors que l’on demande toujours plus aux Barisiens, il est temps que cet effort soit partagé. Les exigences de rigueur et d’efficacité attendues de chacun, je me les imposerai. Plutôt que de privilégier le « toujours plus », nous agirons en faveur du « mieux » Chaque somme sera dépensée au profit de l’intérêt commun

Limiter l’impôt : exiger une plus grande rigueur budgétaire

> Stabiliser les taux d’imposition au niveau actuel.
> Chaque investissement fera l’objet d’une évaluation des coûts de fonctionnement générés. Les compétences
de la communauté de communes seront clarifiées pour éviter les doublons. Le recours aux études sera limité au strict nécessaire et nous améliorerons la performance dans la recherche de subventions.
Dire ce que l’on fait et faire ce que l’on dit
> Avant le vote du budget, le conseil municipal présentera à la population les grandes orientations et mettra en débat les propositions des comités de quartiers.
Rechercher l’efficacité
> Les services municipaux seront centrés sur le service à la population et non pas sur la promotion des élus. Nous serons vigilants vis-à-vis des prestataires de réseaux (EDF, GDF, etc) pour mieux coordonner les travaux de voirie. Nous travaillerons avec tous les partenaires sur la base d’objectifs clairement identifiés.
La solidarité sera au coeur de notre action. Il nous faut restaurer la confiance
> Améliorer la vie quotidienne en prenant en compte les réalités du vécu de chacun : droit au logement, problèmes de voisinage, réussite scolaire, adaptation des transports publics et des logements aux personnes à mobilité réduite, maintien à domicile des personnes âgées et handicapées...

Repost 0
22 février 2008 5 22 /02 /février /2008 01:15
Les ressources existent : ce sont les hommes et les femmes qui font vivre notre territoire : salariés, entreprises,
associations, services, commerces... Il faut leur redonner confiance en leur avenir et l’écoute nécessaire au moment où ils en ont le plus besoin. Il est donc urgent de renforcer les liens avec le monde économique et de s’ouvrir à l’économie sociale et solidaire. Il faut penser notre territoire autrement.

Une économie au service de l’homme et de notre territoire
> Doter la Communauté de Communes d’un véritable service économique. Il sera chargé de travailler avec tous les acteurs pour anticiper et répondre aux besoins : prospection et installation de nouvelles activités, accompagnement des créateurs d’entreprises...
> Engager rapidement une réflexion sur la création d’une nouvelle zone artisanale.
> Défendre l’emploi public et privé en luttant contre les délocalisations sans contrepartie, qui pillent notre territoire.
> Consolider l’offre commerciale en associant les commerçants à la réflexion sur la modernisation du centre ville.
> Accompagner l’installation de nouvelles enseignes.
> Créer les conditions favorables à un parcours « Grande Terre - centre ville » : développer la signalétique.
> Encourager les initiatives pour promouvoir le commerce local : soutien à l’UCIA.
> Augmenter le “stationnement minute” pour faciliter l’accès aux commerces de proximité.
> Valoriser et soutenir les initiatives issues de l’économie sociale et solidaire, créatrice d’emplois : services à la personne, associations, structures d’insertion,...
> Défendre une offre de soins de qualité, accessible à tous.
> Consolider le pôle de santé et l’offre de soins publics : partenariats avec les centres hospitaliers voisins, développement de l’offre de soins de proximité (spécialistes), pour maintenir le libre choix.
Repost 0
22 février 2008 5 22 /02 /février /2008 01:13
Valoriser nos atouts
L’offre d’animation et touristique doit être structurée.

Nous créerons un Office Municipal d’Animation chargé de coordonner les manifestations et de renforcer le travail en réseau avec d’autres centres touristiques.

Une nécessaire ouverture de la ville vers la Lorraine et la Champagne
> Valoriser la situation centrale de notre cité.
> Soutenir le projet de contournement Sud-Ouest de Bar-le-Duc : axe Saint-Dizier – Verdun.
> Défendre la création d’une voie rapide vers Saint-Dizier.
> Exiger de meilleures dessertes ferroviaires en direction de Paris, Metz, Nancy, Strasbourg, adaptées aux besoins de la population.
Une politique touristique volontariste
> Ouvrir l’offre au tourisme fluvial, industriel, associatif, éducatif, historique,...
> Valoriser les circuits existants : route de la Pierre et de la Fonte...
> Créer des produits nouveaux du type « séjours meusiens », « séjours du triangle »,...
> Donner une nouvelle impulsion au festival RenaissanceS : ouvrir à d’autres manifestations en cours d’année et impliquer davantage les associations, les habitants et les troupes locales.
> Promouvoir la ville à l’occasion de manifestations locales, départementales et régionales avec la participation de l’Office du Tourisme et de Bar-le-Duc Animation.
> Développer les capacités d’hébergement : chambres d’hôtels mais aussi gîtes urbains et ruraux, chambres d’hôtes, auberges de jeunesse…
> Créer un pass touristique et culturel.
Repost 0
22 février 2008 5 22 /02 /février /2008 01:11
URBANISME : Concilier volonté de développement et qualité de vie. Les Barisiens aspirent à l’accession à la
propriété, mais le logement est cher.
Beaucoup de jeunes ménages quittent Bar-le-Duc pour vivre dans les villages voisins.
A l’inverse, de plus en plus de retraités demandent à résider en ville. Enfin, les préoccupations environnementales conduisent à penser l’organisation de la ville autrement.
Nous sommes donc confrontés à de nouveaux défis...

6 grands principes guideront notre action
> Redonner de la vie dans les quartiers.
> Orienter la construction et la rénovation de logements pour conserver l’identité des quartiers et un cadre de vie de qualité.
> Répondre aux enjeux quantitatifs, qualitatifs et environnementaux tout en veillant au prix du logement.
> Apporter une offre de services adaptée aux besoins de la population : garde d’enfants, espaces de jeux et de loisirs, commerces,…
> Accompagner dans ses démarches le locataire qui souhaite acquérir son logement.
> Créer les conditions favorables au maintien des personnes âgées et handicapées dans leur environnement : logement, accessibilité,...

Nos grands projets à l’horizon 2020 : Agir pour anticiper les mutations.
Chacun des projets évoqués répond aux attentes exprimées par la population. Leurs programmations seront échelonnées dans le temps après avoir été partagées avec les Barisiens.

Une priorité : la requalification du centre ville et la réalisation de la gare multimodale
Nous poursuivrons ces projets en les accompagnant d’un nouveau mode d’organisation des fonctions de la ville : transports, stationnements, emplois, services, habitat, commerces...

Gare routière : lui redonner une vocation

Partiellement inocupé, cet espace situé en coeur de ville doit redevenir un pôle d’attractivité. En combinant marché, cellules commerciales, salles mises à disposition d’associations et espaces de loisirs (concerts en plein air et aménagement des berges de l’Ornain), c’est tout le quartier Couchot mais aussi le centre ville qui retrouverait de la vitalité.

Rue de Véel : l’oubliée
Avec l’ouverture de la nouvelle voie de contournement de Bar-le-Duc, ce quartier fera l’objet d’une véritable opération d’urbanisme dans sa globalité : flux de circulation, parkings, commerces de proximité, transports urbains...

Fédération : un nouveau quartier
Nous poursuivrons le projet engagé en lui donnant une dimension nouvelle. Nous porterons un intérêt particulier à sa qualité environnementale : nous lancerons un programme Haute Performance Energétique (géothermie, solaire, récupération d’eau...) qui nous positionnera comme pilote en Meuse dans ce domaine.

Collège Gilles de Trèves : lui redonner vie
La ville ne pourra pas supporter seule la charge financière de sa réhabilitation sans un engagement fort de l’Etat. Au mieux, la fin des travaux du clos et couvert est envisagée pour 2018. Or, cette maison doit vivre et retrouver sa vocation initiale : former à l’excellence. Nous ferons appel à un partenariat avec les Compagnons du Devoir en vue de créer un « chantier école » sur ce site. Des actions pédagogiques y seront menées ouvertes aux écoles, lycées d’enseignement professionnel, C.F.A., mais aussi aux entreprises.

Quartier Saint Jean - Gambetta et palais des congrès : un projet de ville dans la ville
Le déménagement de la clinique et de la caserne des pompiers, le transfert des services techniques de la ville, la vacance de locaux industriels, sont de vraies opportunités foncières. Pour être harmonieux, ce quartier doit être pensé dans sa globalité. La réalisation du Palais des Congrès s’inscrira dans cette réflexion qui devra aussi aborder la question :
- des logements adaptés aux besoins des personnes âgées,
- des offres de services et de commerces,
- du transfert de l’école Bugnon actuellement trop enclavée et exiguë,
- de l’offre de loisirs, d’activités culturelles, sportives, consolidant ainsi la présence des clubs existants.

Ville Haute : une aspiration légitime, remettre l’habitant au coeur du projet
Ce quartier n’a pas seulement vocation à être un centre historique. Des personnes y vivent et des activités multiples s’y côtoient. Les nuisances nées de cette cohabitation ne sont plus supportables. Il faudra :
- réorganiser la présence de ses services administratifs en lien avec le Conseil Général ;
- diminuer les flux de circulation en créant une nouvelle voie permettant la liaison entre la route d’Aulnois et l’intersection de la rue des Tilleuls ;
- améliorer le stationnement : parking des Grangettes et du Paquis mais aussi rue des Ducs
- trouver le juste équilibre entre tourisme et vie du quartier ;
- planifier la campagne de ravalement des façades en tenant compte des capacités de chacun. Un accompagnement pourra être envisagé.

Côte Sainte Catherine
Ce quartier a une identité propre mais souffre encore d’un sentiment d’abandon alors même qu’il est doté de services conséquents : commerces, écoles, collège et lycée, crèche, salles sportives, espaces de loisirs.
Le projet de requalification (30 millions d’€) doit intégrer cette dimension humaine et s’inscrire dans une démarche participative avec les habitants. Outre la rénovation de logements et de cellules commerciales, il doit s’intéresser aux espaces de vie et d’échanges ; permettre l’implantation d’activités et d’animations nouvelles.
Relancer le mini-golf et ouvrir ce lieu à d’autres activités comme le bowling, pour le faire vivre toute l’année.i_bug_fck
Repost 0
22 février 2008 5 22 /02 /février /2008 01:09
Agir pour notre environnement et notre cadre de vie
Etre exemplaire
Les valeurs environnementales, vitales aujourd’hui, conduisent à réfléchir autrement et à renouveler notre regard sur la ville. La hausse du coût de l’énergie et la baisse du pouvoir d’achat modifieront les comportements et créeront de nouveaux besoins que nous devons anticiper. Enfin, la question de la qualité et du cadre de vie est au coeur des débats : nous disposons d’un atout, notre cadre de vie exceptionnel qu’il faut préserver et valoriser.


> Etre exemplaire en matière d’économie d’énergie, énergies renouvelables, pollution, recyclage... Ce principe s’appliquera aux équipements municipaux actuels et à venir.
> Instaurer la gratuité des transports urbains. Les dessertes seront améliorées et la fréquence augmentée aux heures de pointe.
> Accompagner les initiatives privées et publiques destinées à valoriser l’habitat Haute Performance Energétique : promotion, équipements, conseil, formation et labellisation d’entreprises... Les projets de construction dans le quartier de la Fédération doivent s’inscrire dans cette démarche.
> Promouvoir cette politique environnementale pour attirer de nouveaux habitants.
> Défendre le projet de contournement de la rue de Véel nécessaire à l’amélioration de la qualité de vie de ce quartier.
> Réviser le plan de circulation et de stationnement avec la volonté de prendre en compte les besoins des
piétons et cyclistes.
> Intégrer systématiquement dans les projets d’urbanisme la création de pistes cyclables (axe est/ouest) et inciter à l’usage mixte vélo/bus.
> Créer un dispositif vélo-cité adapté aux besoins de déplacements en ville.
> Introduire dans les restaurants scolaires la découverte d’aliments bio. Conduire des actions d’éducation à la santé.
> Poursuivre le projet de création d’un parc à ressources à Varney (déchetterie). Créer de « mini-déchetteries » en proximité des quartiers. Engager une réflexion sur un nouveau mode de facturation prenant en compte les efforts de tri.
Repost 0
22 février 2008 5 22 /02 /février /2008 01:07
Entrées de ville : A égayer
Quartier de la Fédération : A développer
La Côte Ste Catherine : A valoriser
Marbot-Hinot : A associer
Grande Terre : A rentabiliser
Quartier St Jean : A inventer
Ville Haute : A aérer
Rue de Veel : A considérer
Centre Ville : Recommencer à l’aimer
Quartier Libération : A redécouvrir


> Faire aboutir le projet de collecte et de recyclage des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE), créateur d’emploi.
> Revoir, à échéance du contrat passé avec un prestataire privé, les conditions d’une gestion en régie de la collecte et du tri des déchets ménagers, souvent moins coûteuse.
> Engager une campagne de sensibilisation et d’éducation à l’environnement ; actions dans les écoles , collèges et lycées...

S’investir dans la politique du logement

> Exiger des bailleurs sociaux la réduction des charges, notamment le chauffage et l’eau chaude, et une amélioration de la qualité des logements.
> Eviter la création de nouveaux logements dans les quartiers à forte concentration.
> Engager des acquisitions foncières pour améliorer le stationnement.
> Poursuivre les campagnes de ravalement en tenant compte des possibilités de chacun.
> Accompagner l’accès au logement des jeunes en soutenant l’action de l’Accueil des Jeunes.
> Utiliser, si nécessaire, le droit de préemption pour favoriser l’offre de logement adapté et le maintien des commerces de proximité.
> Développer l’offre de logements adaptés aux personnes à mobilité réduite, âgées et handicapées.

Le Canal des usines : le lien entre ville haute et ville basse
> Achever rapidement la mise aux normes de l’assainissement
> Engager le réaménagement et l’embellissement des rives
> Etudier les possibilités de mise en valeur des friches industrielles : musée de l’industrie…
> Créer un parcours favorisant le cheminement des touristes mais aussi des Barisiens, reliant la ville basse à la ville haute.

Laboratoire de Bure
Nous réaffirmons notre opposition à toute forme de stockage en grande profondeur des déchets nucléaires, à Bure ou ailleurs. Nous organiserons un référendum local à l’échéance de 2015 comme la loi l’exige.
Repost 0
22 février 2008 5 22 /02 /février /2008 01:05
Vivre en confiance...
Confiance en l’avenir, confiance en sa communauté de vie, confiance en l’équipe qui gère la ville.
C’est améliorer la vie quotidienne en renforçant la qualité des services rendus à la population.
C’est aussi porter une attention particulière aux accidents de la vie qui frappent nos concitoyens.


Sécuriser les parcours de vie
> Améliorer la sécurité des enfants à la sortie des écoles.
> Mettre en place des dispositifs de ralentissement aux entrées de ville.
> Engager un véritable programme de pistes cyclables sécurisées.
> Créer un dispositif d’alerte auprès des personnes fragiles notamment pour prévenir les escroqueries à domicile.
> Lutter contre l’isolement : soutien aux réseaux de bénévoles, animation pour tous publics dans les quartiers…
> Conforter le rôle de la police municipale sur ses missions initiales et notamment sur sa présence dans les quartiers, à l’écoute des habitants : troubles du voisinage…
> Positionner les comités de quartiers comme relais des besoins et force de propositions ; une permanence régulière sera tenue dans chaque quartier par un élu.
> Conforter la mission d’éducateur de rue.

Améliorer la vie quotidienne
> Améliorer l’accueil des jeunes enfants en l’adaptant aux réalités de la vie professionnelle : travail de nuit, 3/8...
> Exiger 100% de couverture pour l’ADSL (internet) et la TNT.
> Apporter des services dans les quartiers : état civil, papiers d’identité, réclamations, écrivain public, ANPE...
> Mettre en place une desserte de bus les dimanches pour se rendre à l’hôpital.
> Renforcer la vie et l’animation dans les quartiers.
Repost 0
22 février 2008 5 22 /02 /février /2008 01:04
Prévenir les risques pour mieux vivre
> Développer les initiatives en faveur de la sécurité routière auprès des jeunes.
> Mettre en place une aide au permis de conduire selon le principe du « donnant/donnant
».
> Accompagner les actions d’éducation à la santé et à la citoyenneté : lutte contre l’obésité, comportements à risques…

Une attention particulière pour les plus fragiles - Répondre aux besoins des personnes âgées et handicapées
> Créer un guichet unique regroupant l’ensemble des informations sur les services à la personne.
> Développer une offre d’hébergement respectueuse des besoins des personnes. Si la construction de nouveaux établissements s’avère nécessaire, ils seront à taille humaine et s’intégreront dans le coeur de ville. Leurs tarifs devront être accessibles au plus grand nombre.
> Adapter les logements et créer une offre d’accueil de jour pour renforcer la politique de maintien à domicile.
> Développer les actions favorisant les liens intergénérationnels : témoignages de nos aînés pour illustrer certaines pages de notre histoire...
Soutenir les initiatives d’insertion sociale et professionnelle et plus particulièrement des jeunes.
Structurer l’accompagnement des adolescents : médiation avec les familles, prévention, montage de projets...i_bug_fck
Repost 0
22 février 2008 5 22 /02 /février /2008 01:03
Réussir l'avenir. Notre potentiel c’est vous. Bar-le-Duc perd 1 % de sa population chaque année. Nos enfants, à capacité égale, font moins d’études supérieures que dans les départements voisins.
L’avenir de Bar-le-Duc se joue aujourd’hui.
Il faut maintenir la population active, développer les savoirs faire et surtout mobiliser les initiatives.
Cet avenir dépend en partie de notre capacité à construire et à mobiliser les énergies de demain. Nos enfants
en seront les principaux acteurs. Nous avons le devoir de les préparer à ce défi.
Ensemble, prenons en main notre avenir.



Créer l’école de la vie, l’école de la réussite : véritable élément d’intégration sociale
Chaque enfant doit pouvoir se construire dans un environnement favorable à son éveil, à un développement harmonieux. Nous nous fixons comme priorité “la construction du citoyen de demain”.

A l’école :
> Permettre aux enfants handicapés d’intégrer leur école de quartier, d’ici 3 ans.
> Maintenir le nombre des écoles dans la ville.
> Améliorer les équipements informatiques et leur maintenance. Développer les liaisons internet.
> Favoriser l’éveil à l’autonomie et à l’initiative en faisant entrer dans l’école la culture, le sport, la découverte de l’environnement. Renforcer l’encadrement pour aider à la pratique sportive.
> Introduire des actions en faveur de la citoyenneté.

Après l’école, dans chaque quartier :
> Soutenir l’aide aux devoirs.
> Structurer l’offre périscolaire en lien avec les associations sportives, culturelles et d’animation.
> Faciliter l’accès au centre de loisirs en acceptant le paiement par chèques vacances.
> Faire du conseil municipal des jeunes un espace ouvert à la réflexion et au montage de projets.
Pour y parvenir, nous lancerons des appels à projets auxquels pourront répondre les écoles et les associations.

La formation technique et supérieure :
> Défendre l’offre de formation supérieure et accompagner les initiatives.
> Coordonner cette offre avec la ville de Saint-Dizier.
> Favoriser une plus grande ouverture des lycées vers les entreprises.
> Améliorer l’accueil des jeunes étudiants et développer l’offre de services : loisirs, accès à des « jobs d’été », pass culture et sport…
> Aider à l’émergence d’un véritable « campus universitaire » regroupant IUFM, CESS, école d’infirmières, antenne du Conservatoire National des Arts et Métiers…
Repost 0