Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2007 6 21 /04 /avril /2007 10:33

Quand les actes ne sont pas conformes aux discours ... Avril 2007

La campagne des présidentielles est désormais engagée. A cette occasion les affiches des candidats et des partis qui les soutiennent fleurissent sur les espaces d’expression destinés à cet effet. Une règle de bonne conduite prévaut : tout collage d’affiches doit être fait sur les emplacements réservés à cet effet, au risque d’être recouverts rapidement.

Mais les colleurs d’un certain parti d’extrême droite, bien que grand défenseur « du rétablissement de l’ordre » ne s’embarrassent pas de ces principes. Ces jours derniers, cela a dépassé l’entendement : édifices publics, abri-bus, postes transformateurs EDF, cabines téléphoniques, parapets de ponts routiers ou de voies ferrées... ont subi l’outrage de l’affichage sauvage, avec comme corollaire, la dégradation du mobilier urbain.

Qui paie ? Pour maintenir une image positive de la cité, les services de la ville assurent le nettoyage et la remise en état. Mais qui paie la facture correspondante ? Jusqu’à présent, les contribuables barisiens à défaut de pénalités imposées aux candidats irrespectueux de la réglementation.

Il est tout de même paradoxal que ce même parti, défenseur à outrance de la baisse d’impôts, dégrade volontairement l’espace public.

Nous attendons de Monsieur le Préfet, représentant de l’Etat, qu’il sanctionne de tels comportements.

Partager cet article

Repost 0

commentaires