Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2008 5 22 /02 /février /2008 01:11
URBANISME : Concilier volonté de développement et qualité de vie. Les Barisiens aspirent à l’accession à la
propriété, mais le logement est cher.
Beaucoup de jeunes ménages quittent Bar-le-Duc pour vivre dans les villages voisins.
A l’inverse, de plus en plus de retraités demandent à résider en ville. Enfin, les préoccupations environnementales conduisent à penser l’organisation de la ville autrement.
Nous sommes donc confrontés à de nouveaux défis...

6 grands principes guideront notre action
> Redonner de la vie dans les quartiers.
> Orienter la construction et la rénovation de logements pour conserver l’identité des quartiers et un cadre de vie de qualité.
> Répondre aux enjeux quantitatifs, qualitatifs et environnementaux tout en veillant au prix du logement.
> Apporter une offre de services adaptée aux besoins de la population : garde d’enfants, espaces de jeux et de loisirs, commerces,…
> Accompagner dans ses démarches le locataire qui souhaite acquérir son logement.
> Créer les conditions favorables au maintien des personnes âgées et handicapées dans leur environnement : logement, accessibilité,...

Nos grands projets à l’horizon 2020 : Agir pour anticiper les mutations.
Chacun des projets évoqués répond aux attentes exprimées par la population. Leurs programmations seront échelonnées dans le temps après avoir été partagées avec les Barisiens.

Une priorité : la requalification du centre ville et la réalisation de la gare multimodale
Nous poursuivrons ces projets en les accompagnant d’un nouveau mode d’organisation des fonctions de la ville : transports, stationnements, emplois, services, habitat, commerces...

Gare routière : lui redonner une vocation

Partiellement inocupé, cet espace situé en coeur de ville doit redevenir un pôle d’attractivité. En combinant marché, cellules commerciales, salles mises à disposition d’associations et espaces de loisirs (concerts en plein air et aménagement des berges de l’Ornain), c’est tout le quartier Couchot mais aussi le centre ville qui retrouverait de la vitalité.

Rue de Véel : l’oubliée
Avec l’ouverture de la nouvelle voie de contournement de Bar-le-Duc, ce quartier fera l’objet d’une véritable opération d’urbanisme dans sa globalité : flux de circulation, parkings, commerces de proximité, transports urbains...

Fédération : un nouveau quartier
Nous poursuivrons le projet engagé en lui donnant une dimension nouvelle. Nous porterons un intérêt particulier à sa qualité environnementale : nous lancerons un programme Haute Performance Energétique (géothermie, solaire, récupération d’eau...) qui nous positionnera comme pilote en Meuse dans ce domaine.

Collège Gilles de Trèves : lui redonner vie
La ville ne pourra pas supporter seule la charge financière de sa réhabilitation sans un engagement fort de l’Etat. Au mieux, la fin des travaux du clos et couvert est envisagée pour 2018. Or, cette maison doit vivre et retrouver sa vocation initiale : former à l’excellence. Nous ferons appel à un partenariat avec les Compagnons du Devoir en vue de créer un « chantier école » sur ce site. Des actions pédagogiques y seront menées ouvertes aux écoles, lycées d’enseignement professionnel, C.F.A., mais aussi aux entreprises.

Quartier Saint Jean - Gambetta et palais des congrès : un projet de ville dans la ville
Le déménagement de la clinique et de la caserne des pompiers, le transfert des services techniques de la ville, la vacance de locaux industriels, sont de vraies opportunités foncières. Pour être harmonieux, ce quartier doit être pensé dans sa globalité. La réalisation du Palais des Congrès s’inscrira dans cette réflexion qui devra aussi aborder la question :
- des logements adaptés aux besoins des personnes âgées,
- des offres de services et de commerces,
- du transfert de l’école Bugnon actuellement trop enclavée et exiguë,
- de l’offre de loisirs, d’activités culturelles, sportives, consolidant ainsi la présence des clubs existants.

Ville Haute : une aspiration légitime, remettre l’habitant au coeur du projet
Ce quartier n’a pas seulement vocation à être un centre historique. Des personnes y vivent et des activités multiples s’y côtoient. Les nuisances nées de cette cohabitation ne sont plus supportables. Il faudra :
- réorganiser la présence de ses services administratifs en lien avec le Conseil Général ;
- diminuer les flux de circulation en créant une nouvelle voie permettant la liaison entre la route d’Aulnois et l’intersection de la rue des Tilleuls ;
- améliorer le stationnement : parking des Grangettes et du Paquis mais aussi rue des Ducs
- trouver le juste équilibre entre tourisme et vie du quartier ;
- planifier la campagne de ravalement des façades en tenant compte des capacités de chacun. Un accompagnement pourra être envisagé.

Côte Sainte Catherine
Ce quartier a une identité propre mais souffre encore d’un sentiment d’abandon alors même qu’il est doté de services conséquents : commerces, écoles, collège et lycée, crèche, salles sportives, espaces de loisirs.
Le projet de requalification (30 millions d’€) doit intégrer cette dimension humaine et s’inscrire dans une démarche participative avec les habitants. Outre la rénovation de logements et de cellules commerciales, il doit s’intéresser aux espaces de vie et d’échanges ; permettre l’implantation d’activités et d’animations nouvelles.
Relancer le mini-golf et ouvrir ce lieu à d’autres activités comme le bowling, pour le faire vivre toute l’année.i_bug_fck

Partager cet article

Repost 0

commentaires