Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2007 1 10 /12 /décembre /2007 21:22
Fernand Doyen, Directeur de l'Est Républicain a rencontré Nelly Jaquet, voici l'article qui a été publié :

Nelly Jaquet candidate,
La conseillère municipale et régionale mènera la campagne municipale du PS. «Agir, plutôt que dire», pour «redonner du souffle à Bar-le-Duc».

Elle repart au combat avec la ferme intention de gagner face à une autre femme -Martine Huraut- qui elle mènera sa première campagne en tant que tête de liste.

À 49 ans, la chef de file du PS local, mariée et mère de deux enfants, prépare sa troisième campagne.Avec des hommes et des femmes unis «autour d'un projet» sur une liste d'ouverture.Une partie de l'équipe sortante sera là, tout comme des membres de partis amis, mais Nelly Jaquet promet «un vrai renouvellement» en intégrant des personnes «engagées au quotidien dans les entreprises ou les associations, et pas enfermées dans l'idéologie».

Idéal de gauche
Elle prend soin de préciser que sa liste ne sera en aucun cas «une addition d'accords de partis»: «telle femme ou tel homme ne seront pas là au nom de leur parti, mais bien en fonction de leur engagement personnel sur notre projet».Avec un idéal de gauche, bien sûr.

Côté vie quotidienne, Mme Jaquet commence par dénoncer «des habitudes de gestion obsolètes», installées à la faveur de la manne des fonds européens, appelés à se faire de plus en plus rares.Elle s'inquiète aussi des réformes qui vont s'abattre sur l'administration de la fiscalité des collectivités locales: «La solidarité nationale ne jouera plus pour des territoires comme les nôtres».Et pourtant, pas question de remettre en cause les grands projets déjà lancés par l'équipe municipale en place.Ainsi en va-t-il du futur palais des Congrès: «Il va falloir le faire» admet-elle.Tout comme le projet de requalification du centre-ville, à condition de penser aussi à en faire un lieu de vie, pas seulement dévolu aux commerces en tous genres pour retrouver une concentration d'animations.

Elle attache aussi une grande importance au dossier logement: «Il y a quelque chose à faire du côté de l'ancienne gare routière». Suit un discours de la méthode, proche de la démocratie participative chère à Ségolène Royal: étaler la programmation et la réflexion, agir par quartier, sans oublier les services et leur vocation propre.Écouter les gens et leurs souhaits pour leur environnement, puis leur faire une proposition.Et pas l'inverse: imposer une solution venue d'en haut et demander ensuite aux habitants ce qu'ils en pensent...

«Pour moi, gérer une ville, c'est agir et non subir; faire des choix; déterminer des stratégies et surtout avoir de l'enthousiasme pour mobiliser autour de soi et donner de la consistance à l'action» explique la conseillère qui ne sous-estime pas l'ampleur de la tâche. «J'ai conscience cependant que cette charge nécessite d'avoir le sens des responsabilités et le courage d'oser s'engager, au risque de déplaire, parfois.»

La conseillère régionale n'ignore pas non plus la réussite de l'hôpital de Bar-le-Duc, qui à ses yeux reste cependant «fragile».Nelly Jaquet prévoit d'aligner ses priorités sur les préoccupations des Barisiens: économie, emploi, santé, logement, enseignement et fiscalité. «Il est inacceptable de continuer à agir en ignorant l'accroissement de la précarité et la baisse du pouvoir d'achat.

Cette rigueur vécue par nos concitoyens, nous l'imposerons à notre gestion» assure la candidate PS. «Chaque somme dépensée le sera au profit des Barisiens» promet-elle. C'est à ce prix qu'elle entend «redonner du souffle à Bar-le-Duc».En attendant, elle animera des réunions de campagne dans les quartiers, certes, mais à partir d'un thème central. «La rue de Véel mérite bien une réunion à elle seule» conclut-elle.

Fernand DOYEN
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Roland - dans Revue de presse
commenter cet article

commentaires