Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2007 7 18 /11 /novembre /2007 00:13
Ils ont dit « ouverture »
Le ton est donné par le gouvernement et le patron de l’UMP. Au nom de la réconciliation des français, la consigne est passée : ouvrir les listes municipales à d’autres composantes politiques. Ils parlent même de « politique d’ouverture ».
Ceci expliquant cela, la majorité municipale s’est mise au pas… Il suffit pour s’en convaincre de lire l’article paru dans la
chronique « tribune politique ouverte » du précédent mensuel Bar Infos. On y découvre des propos étonnants. Alors même qu’elle vente les mérites de la mixité politique et de la diversité d’idées, elle déconsidère les opposants aux réformes du gouvernement, incapables selon elle, de comprendre les enjeux.
Bien qu’appelant à l’ouverture, cette même majorité
municipale continue à user du mépris et du mensonge à l’égard des élus d’opposition. Contradictions ou dogmatisme ? Nous nous interrogeons...

Péché d’orgueil :
En politique, l’ouverture consiste à “l’élargissement d’alliances, la recherche de soutiens dans de nouveaux secteurs de l’opinion” (Larousse). Pour s’engager en faveur d’une telle démarche, un préalable essentiel : le respect des partenaires. Il semble que ce ne soit pas le cas à Bar-le-Duc. Pour s’en convaincre, la conclusion de cet article est édifiante : l’ouverture n’est possible que dans la mesure où les candidats acceptent de “rendre à César ce qui lui appartient”. Avec un tel préliminaire, il reste peu de place à la diversité et surtout à la contribution des bonnes volontés. C’est davantage une invitation à rester chez soi.

L’ouverture est avant tout un état d’esprit :
C’est partager un même projet, une même ambition, une même vision de l’homme et du citoyen. Mais c’est aussi accepter l’expression de la diversité au sein de nos institutions.

C’est enfin admettre que dans l’exercice de leur mandat les élus minoritaires fassent entendre leurs divergences sur les choix municipaux.
La confrontation d’idées sur des projets est essentielle à notre démocratie sous réserve qu’elle s’exerce dans la clarté, et le respect de ses adversaires.

Partager cet article

Repost 0

commentaires